Camp YMCA Kanawana : blogue

Camp YMCA Kanawana

Assemblée Zoom Kanawana - 27 janvier

- 05 février 2021

Le 27 janvier dernier, l’équipe du Camp YMCA Kanawana, composée de Sean Day, de Kate Taylor et de Kevin Slezak, a rencontré les familles du camp via la plateforme Zoom pour leur fournir des mises à jour quant à ce qu’on sait alors qu’on attend les directives de santé publique et le feu vert pour cet été. On en a également profité pour apporter des réponses aux questions quant à ce à quoi le camp pourrait ressembler cet été.

  • On attend les directives de santé publique et le feu vert pour ouvrir le camp cet été, mais pendant ce temps-là, on planifie tout en tenant pour acquis que le camp POURRA ouvrir ses portes, toutefois, on présume qu’il y AURA des restrictions en place qui influenceront la MANIÈRE dont le camp se déroulera.
  • Quoi qu’il en soit, notre objectif est d’avoir la capacité d’offrir une expérience de Camp YMCA Kanawana dans le respect de ces directives.
  • Si on peut ouvrir, on recommandera que les enfants soient mis en quarantaine à leur retour du camp et qu’ils évitent tout contact avec des personnes à risque. En raison des circonstances, on sait qu’un scénario de risque zéro n’existera jamais pour le camp; il est possible que votre campeur ou campeuse ou qu’un membre de notre personnel attrape la COVID-19 au camp, c’est pourquoi on procédera aux ajustements nécessaires et on formulera des recommandations en fonction de ce risque.
    > Autre recommandation pour le moment : commencez à réfléchir à votre plan COVID-19 : si votre enfant attrape la COVID-19 au camp, vous devrez avoir mis au point un plan déterminant qui viendra chercher votre enfant et le ramènera chez vous pendant l’été - ce ne sera pas le bon été pour déposer vos enfants au camp partir en vacances à l’étranger!
  • Pour ce qui est des inscriptions, on va encore déployer un nouveau système d’inscription pour cette saison. Les inscriptions ne seront pas ouvertes avant le début du mois de mars pour nous laisser le temps de recevoir les directives de santé publique et de faire savoir à notre clientèle et à notre personnel ce à quoi ressemblera le camp en vertu de ces directives.
  • Puisqu’on est toujours en phase de collecte d’informations, on organisera à nouveau des rencontres d'information comme celle-ci, dont au moins une en février et en mars, afin de vous donner des mises à jour et davantage d’occasions de nous poser des questions au fur et à mesure que le temps passe.

Bien évidemment, on n’est pas seuls dans cette situation, et on est en discussion avec de multiples partenaires pour maximiser nos chances de réussite :

  • On travaille de très près avec l’ACQ/la santé publique; des membres de notre personnel du camp siègent sur le conseil d’administration de l’ACQ et on attend de recevoir les directives avant d’effectuer tout changement au camp.
  • On travaille avec des camps du Y partout au Canada pour élaborer nos protocoles.
  • On participe virtuellement à des conférences et à des séminaires pour apprendre des camps ayant ouvert leurs portes en 2020 quelles sont les meilleures pratiques en cette période.
  • On travaille avec certains parents du camp qui sont médecins pour qu’ils nous donnent leur avis quant à nos activités.

FAQ

Envisagez-vous de réduire les effectifs du camp?

  • On envisage toutes sortes de scénarios, mais on ne souhaite pas vous faire part des détails de nos spéculations à ce jour, car nos plans pourraient changer très rapidement une fois que les directives seront publiées. On attend toujours les directives de santé publique en ce qui concerne la taille des cohortes/bulles.

Comment arrivez-vous à trouver les fonds nécessaires pour que le camp puisse avoir lieu?

  • On se mobilise activement pour collecter des fonds pour nous permettre de minimiser les difficultés financières que la COVID-19 a engendrées et les dépenses occasionnées. Veuillez contacter Sean si vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider.

Les enfants qui étaient inscrits pour la saison 2020 des camps pourront-ils s’inscrire en priorité pour cette nouvelle saison?

  • Malheureusement, puisqu’on utilise un nouveau logiciel d’inscription cette année, on ne peut pas reporter les données de l’année dernière dans le nouveau système. On va s’assurer de vous prévenir avec suffisamment d’avance de l’ouverture des inscriptions au moyen de notifications par courriel, pour lesquelles vous pouvez vous inscrire en cliquant ici.

Les semaines disponibles seront-elles les mêmes que l’année dernière?

  • La première session commencerait le 28 juin, puis notre saison de camp se déroulerait ensuite comme d’habitude pendant 4 sessions.
  • Il se peut que les directives de santé publique aient des répercussions sur le nombre de sessions si des périodes « tampons » sont requises après/avant l’année scolaire.

À quel moment le courriel de notification de l’ouverture des inscriptions sera-t-il envoyé?

  • Le courriel de notification sera envoyé une semaine ou deux avant l’ouverture des inscriptions.

Si les effectifs sont réduits, pourrait-il y avoir davantage de sessions?

  • Cela impliquerait davantage d’allers-retours au camp, ce qui augmenterait le risque que la COVID-19 se propage parmi notre cohorte du camp.

Taille de la cohorte des programmes de leadership (Leaders in Training)

  • Les effectifs seront très sûrement réduits; on va sûrement devoir établir des priorités en raison de l’inhabituelle double cohorte de LIT et d’apprentis moniteurs qui seront présents cet été au camp.

Que va-t-il advenir de L n’ V? (Jeux par équipe « Lumbermen et Voyageurs » à la fin de la quatrième session)

  • Les jeux ne seront pas annulés, mais il se peut qu’on doive modifier certaines des activités prévues.

Comment les cohortes de campeurs et campeuses pourront-elles fonctionner et y aura-t-il la possibilité d’ouvrir des cohortes au fur et à mesure?

  • Puisque nos sessions ne durent que 12 jours et que la période d’isolement requise par la Santé publique est de 14 jours, il est très peu probable qu’il soit possible d’assouplir graduellement les restrictions de santé publique sur le site du camp.

Limiter le nombre de sessions par famille afin de permettre l’accès au camp à davantage de campeurs et campeuses

  • C’est une possibilité qu’on n’a pas encore prise en considération, mais on va en discuter avec l’équipe.

Y aura-t-il des randonnées et des excursions cet été?

  • On ne sait pas si cela sera possible. Les excursions envisageables dépendront des directives de santé publique et des directives de fonctionnement des parcs provinciaux qui seront en vigueur cet été.

Faire un test avant l’arrivée au camp

  • Cela nous aiderait, et ce serait super si les gens pouvaient le faire, mais le test n’est pas nécessairement faisable par tous nos campeurs et campeuses, c’est pourquoi on ne le rendra pas obligatoire, mais on encouragera les familles à prendre le plus de précautions possible en prévision du camp.

Les membres du personnel du camp pourront-ils se faire vacciner avant le début du camp?

  • À ce jour on ne sait pas si la vaccination des membres du personnel des camps fait partie des priorités du calendrier de vaccination du ministère de la Santé.

Des informations seront-elles publiées sur le site Internet avant l’ouverture des inscriptions?

  • On est en train de préparer la publication d’informations sur le site Internet, celles-ci dépendront de la nature des directives de santé publique.

Y aura-t-il des bus mis à disposition pour emmener les enfants  au camp et les ramener?

  • Il sera découragé d’utiliser le service de bus, mais celui-ci sera tout de même mis à la disposition des campeurs et campeuses qui n’auront pas d’autre moyen de se rendre au camp.

Pourrais-je bénéficier d’un remboursement si le test de dépistage de la COVID-19 de mon enfant est positif avant le début du camp?

  • Absolument, toutes les situations d’ordre médical sont une raison plus que valable d’obtenir un remboursement.

S’il est préférable de conduire directement les enfants au camp, le calendrier sera-t-il modifié pour que le camp débute une fin de semaine pour que les parents qui travaillent puissent emmener leur enfant?

  • Malheureusement, cela est impossible, car cela voudrait dire que nos membres du personnel n’auraient aucun jour de congé pour se reposer et pour nettoyer et désinfecter correctement le camp entre les sessions. Les moments prévus pour venir chercher et déposer votre enfant seront prolongés pour donner plus de temps aux voitures d’entrer et de sortir de l’enceinte du camp.

Mon enfant devra-t-il rentrer chez nous entre les sessions?

  • Les sessions de transition n’auront pas lieu cet été, ce qui permettra aux membres de notre personnel de se reposer et d’effectuer un nettoyage en profondeur du camp.

Certaines activités du camp seront-elles restreintes en raison des mesures reliées à la COVID-19?

  • À notre connaissance à ce jour, aucune activité ne sera immédiatement retirée de notre programmation, mais il se peut que certaines d’entre elles doivent être délocalisées ou modifiées pour se conformer aux meilleures pratiques.

Si mon enfant s’est déjà fait des ami.e.s dans sa bulle, pourraient-ils être ensemble dans la même cabine?

  • Oui. Veuillez nous envoyer un courriel si vous avez plus de deux demandes en lien avec la répartition dans les cabines ou en lien avec d’autres scénarios comme celui-ci.

Comment vos membres du personnel se portent-ils?

  • Ils doivent gérer l’incertitude du mieux que possible, tout comme le reste d’entre nous. C’est tout particulièrement difficile pour celles et ceux pour qui travailler au camp est quelque chose qu’ils ne peuvent se permettre financièrement que pendant un nombre limité d’étés. Ils comprennent bien qu’on s’efforce de faire les choix les plus sécuritaires possible pour eux-mêmes et pour nos campeurs et campeuses, à temps pour qu’ils puissent potentiellement s’arranger autrement si le camp ne peut pas avoir lieu cet été. Leur santé mentale est prise en considération tout au long de la planification du camp.

Les membres du personnel seront-ils placés en quarantaine sur le site entre les sessions?

Cela dépend des directives de santé publique, mais pour le moment, pour leur santé mentale, on prévoit un fonctionnement qui leur permettrait de rentrer chez eux, en s’assurant qu’ils comprennent bien qu’ils devront respecter les directives de santé publique pendant toute la durée de leur congé chez eux.