« Le YMCA va loin avec un dollar. »

Stella Gignac donne à plusieurs organismes annuellement. Mais c’est seulement le YMCA qu’elle a décidé de mettre dans son testament. Pourquoi? Parce que « c’est un organisme qui fait beaucoup de bien ».

« C’est inouï tous ces programmes. Ça a tellement d’impact dans le milieu. C’est une cause qui mérite qu’on s’implique. »

C’est en travaillant bénévolement sur le bulletin aux membres de son centre YMCA qu’elle a découvert les programmes du Y pour les enfants et les ados. Elle a alors réalisé l’impact du YMCA sur la communauté et a eu envie de le soutenir financièrement sur une base annuelle, puis dans son testament.

Pour Stella, le YMCA, c’est un « tissu social communautaire ». Selon elle, c’est incroyable la vie que le Y amène dans le quartier. À chaque fois qu’elle prend une marche, elle rencontre quelqu’un qu’elle a connu au YMCA!

« Ça me touche énormément de voir les témoignages des jeunes immigrants qui se sont intégrés au Québec grâce au YMCA. Et que dire de tous ces jeunes issus de familles qui n’ont pas les moyens et qu’on accueille après l’école. »