Une histoire du soir, une histoire du Y. 

YMCA du Québec - 30 avril 2020

Fin d'après-midi, déjà l'heure du souper qui s'en vient, mais à cette heure, quelque part, des ados s'éveillent...

En même temps, à l'autre bout de Montréal, il y a un coordonnateur de Zone jeunesse ou un intervenant qui se connecte en direct! C’est peut-être Moctar qui présente la programmation de la semaine, ou encore Luisa qui anime un quizz. Certains jours, on peut y trouver une démonstration culinaire décadente de Jade, de David ou de Carl-Michael, ou y voir Adbelbasset et Dice partager des astuces pour rester en forme à la maison.

Mitchell, Viral et plusieurs autres sont toujours disponibles pour des rencontres individuelles virtuelles si quelqu'un a besoin de parler, ils appellent les jeunes qui en ont le plus besoin. Ils sont aussi là pour ceux qui veulent chiller ensemblesimplement, chacun sur son sofa, à distance.

Il est 20 heures, si vous avez des enfants ils sont peut-être enfin couchés, vous en avez fini des réunions virtuelles pour la journée. Les salons virtuels délaissés par les adultes se remplissent maintenant d’ados.

Il est tard, mais si vous vous promenez sur Instagram, vous verrez probablement Galia, Jade et Mitchell animer des jeux pour faire participer les ados et briser leur isolement. Vous pourriez aussi tester les cours de danse africaine de Marine, jouer au Uno avec Charlotte, et même regarder un film tous ensemble - virtuellement.

Vu de loin, ça peut paraître « virtuel », ça peut paraître froid, on pourrait croire que ça n'est que du temps d’écran, mais non, c'est la vie des ados et de leurs intervenants en confinement. C'est du soutien psychologique pour ceux qui vivent des moments difficiles, de l'accompagnement pour ceux qui s'inquiètent à propos de leur année scolaire, des occasions sécuritaires de socialiser pour aider nos ados à résister à la tentation de se voir « en vrai ».

C'est le Y qui s'adapte à cette nouvelle réalité pour que tous les ados qui en ressentent le besoin puissent se sentir un peu moins seuls, un peu moins isolés.

Vous connaissez un ado à qui ça ferait du bien? Envoyez-lui ce lien. Nous serons là pour lui, gratuitement, tous les jours.

YT.jpg