Ils ont trouvé une deuxième famille au Y

«J’étais inquiète pour mes enfants. Aujourd’hui, je me sens soulagée.»

Quand on rencontre les 4 enfants Meflah, on a du mal à croire qu’ils ne savaient pas parler français il y a 12 mois à leur arrivée d’Algérie. Inquiets des difficultés de leurs enfants à l’école et incapables d’aider chacun avec ses devoirs, leurs parents, Salim et Sinsabel, les inscrivent alors au programme d’aide aux devoirs du Y...

Là, c’est le soulagement. Apprentissage du français. Amélioration des résultats scolaires. Nouvelles amitiés. Les progrès sont rapides.

Mais au-delà de l’aide aux devoirs, c’est toute une famille qui s’intègre à son nouveau pays d’accueil.