Donner à davantage d’enfants accès aux programmes du YMCA

«Sans le YMCA, Alexander n’aurait jamais éprouvé le plaisir d’avoir des amis.»

Solitude, dépression, isolement... voilà ce qui attendrait Alexander, âgé de 10 ans et atteint d’autisme. Établir des contacts, nouer des amitiés, se sentir accepté, être lui-même.

C’est ce qui compte avant tout pour Monique, sa maman, qui l’a inscrit au camp de jour et au programme après l’école du YMCA dans l’espoir de lui offrir un autre avenir.

Maintenant, tout le monde connaît Alexander dans le quartier. Monique est rassurée de voir qu’il fait partie d’une communauté prête à lui tendre la main.